"Le milieu de la BD est-il discriminatoire et sexiste ?"


"Le milieu de la BD est-il discriminatoire et sexiste ?"

mis en ligne le 21 mai 2013

“La bande dessinée se donne-t-elle un genre ?” est le thème de la table-ronde lyonnaise organisée en juin, à Lyon, par l’Association H/F de Rhône-Alpes

D’abord invitée je fus très vite désinvitée après une conversation de quelques minutes avec une certaine Elisabeth Simonet.

Voici un échange de mel entre Florie Boy (master sur “les femmes dans la bande dessinée d’auteur depuis les années 1970”) et moi même à ce sujet :

Florie : - Je te contacte ce soir un peu rapidement car j’ai été contactée voilà deux jours par une association qui milite pour le respect de l’égalité hommes-femmes dans le milieu de la culture. C’est une association située en Rhône-Alpes. Ils ont entamé récemment un travail de recherche sur la bande dessinée et ils organisent une table-ronde au Lyon BD festival le 14 juin prochain.

J’ai eu une jeune femme au téléphone avec une petite voix immature et que j’ai eu l’impression de déranger en appelant, (accueil peu chaleureux). On a quand même discuté quelques minutes. Lorsque j’ai parlé des réticences de certaines dessinatrices à l’égard d’Artémisia elle a instantanément rétorqué : “je les comprends !!! Elles n’ont pas envie d’être dans un ghetto !” sic (...)

Je lui ai fait remarquer que cette façon de réagir faisait le jeu du machisme et que notre démarche artémisienne était plutôt de se battre pour la mixité (que contre les hommes) en affirmant qu’il y avait bel et bien une création féminine dans le 9e art et en faisant en sorte de la rendre davantage visible.
(...) Elle m’a assurée qu’elle était de mon côté tout en dénonçant en même temps “ces féministes agressives qui se tirent une balle dans le pied.” resic

Bref, le discours anti féministe habituel, un peu surprenant et déplacé dans ce contexte.

Je le lui l’ai fait remarquer et pour finir, ne sachant plus que dire, elle m’a carrément remerciée d’une formule :“Ce n’est pas grave, je continuerai à m’intéresser à vos actions, au revoir.”... Désinvitée une fois de plus ! Une fois de trop ?

(Mais peut-être est-ce en partie de ma faute ? Je m’énerve vite sur ces sujets.)

(...)

Ayant fait passé ce message à quelques amies, voici la réaction de l’une d’elle, Anne, plasticienne :

- C’est quoi "un genre" ? il y a au moins 3 pages de définitions dans le Littré.
cette table ronde annonce un thème valise un peu fourre-tout.
FW : discrimination hommes femmes dans le milieu de la BD Table ronde asso, Lyon
Et si par continuité de pensée on associe "genre" à "hommes-femmes" on pense forcément à genre humain sexué plutôt qu’à genre littéraire.
ce qui donne un amalgame complètement confus et imprécis.

"discrimination hommes femmes dans le milieu de la BD" est évidemment un VRAI problème…
autant que le fait qu’elle soit dominée par des hommes-blancs… Le milieu de la BD a peut-être tendance à être ségrégationniste ?

Je trouve seulement débile cette association de mots entre le sujet et le titre :
“la bande dessinée se donne-t-elle un genre ?” / discrimination hommes femmes
Ils ont voulu faire "un jeu de mots" et je le trouve raté.

C’est sûr que ça aurait choqué s’ils avaient proposé "Le milieu de la BD est-il discriminatoire et sexiste ?"
Bonne bagarre ! Je trouve que le prix Artémisia est une très bonne action affirmée et positive .

Et surtout bons projets personnels ! Tu sais bien que c’est TA CREATION qui défend le mieux la BD féminine.

grosbizou, Anne.

A vous de conclure !