Le prix "Bartleby" affirme la beauté de l’inachèvement littéraire.


Le prix "Bartleby" affirme la beauté de l’inachèvement littéraire.

mis en ligne le 27 mai 2009

Lancement du Prix du roman inachevé / Communiqué de presse

Marguerite Abouet (auteur), Guy Birenbaum (auteur et éditeur), Philippe Di Folco (auteur et journaliste), Pierre Pinoncelli (artiste performeur), Riad Sattouf (dessinateur et réalisateur)… font partie des dix jurés du nouveau Prix du roman inachevé.

L’objectif du Prix du roman inachevé (également appelé Prix Bartleby) est d’affirmer la beauté de l’inachèvement littéraire : il récompense la meilleure œuvre non menée à sa fin.

Il est un encouragement à ne pas poursuivre : le lauréat gagnera le droit de ne pas achever son écrit. Son œuvre inaboutie sera publiée en l’état par un éditeur audacieux. Ou pas.

Sont admis à concourir les romans inachevés et inédits, écrits en langue française. Est considéré comme roman inachevé tout écrit auquel manque au moins le point final : il peut s’agir de sept cent pages, de vingt pages, d’un feuillet, voire de l’incipit.

Le prix sera remis début novembre 2009.

Contact : prixbartleby@gmail.com

Le jury, dont vous trouverez les biographies sur le site du concours :
- Marguerite Abouet ;
- Guy Birenbaum ;
- Anaïs Bouton ;
- Arnaud Demanche ;
- Philippe Di Folco ;
- Titiou Lecoq ;
- Olivier Malnuit ;
- Pierre Pinoncelli ;
- Riad Sattouf ;
- Aude Walker.

Le comité de sélection :
- Frédéric Royer ;
- Pauline Favier ;
- Stéphane Rose ;
- Emilie Arthapignet.

« La gloire ou le mérite de certains hommes consiste à bien écrire ; pour d’autres, cela consiste à ne pas écrire. » Jean de La Bruyère, cité par Enrique Vila-Matas, Bartleby et compagnie.